Browsed by
Catégorie : Nas maison

Survivre quelques semaines avec un disque dur fatigué

Survivre quelques semaines avec un disque dur fatigué

Après 10 ans de bons et loyaux services le disque dur système de mon Nas commence à montrer des signes de fatigue. Pour preuves les erreurs smart qu’il m’envoit tous les matins lorsque je prends mon café. J’ai bien conscience qu’il faut le changer mais j’ai d’autres priorités dans l’immédiat, ce qui reporte son remplacement à la fin du mois. Mais depuis hier le système est complètement bloqué en lecture seule. Impossible de faire la moindre mise à jour, ni de modifier ou sauvegarder quelque-chose. Cela me désappointe quelque peu car j’ai besoin de sauvegarder le système pour effectuer son remplacement. Il sent sa fin proche et il fait tout pour contrecarrer mes plans, hein ? on parle bien d’un disque dur là ?

Pour contourner le problème j’ai opté pour une méthode un peu brutale, mais il a bien cherché, je vais marquer les secteurs défectueux de force. Attention ami geek gardes bien en tête que cette solution n’est pas pérenne et qu’il te faudra quand même remplacer le vieux disque par un neuf.

J’ai démarré le Nas sur une clé USB, la mienne contenait systemrescueCD mais n’importe quel live système peut être utilisé. J’ai ensuite lancé la commande suivante pour chacune des partitions incriminées.

Petite explication de texte :

  • -t   Affiche les statistiques temporelles pour fsck. Si cette option est utilisée deux fois, des statistiques supplémentaires seront affichés pour chaque passe.
  • -y  Répond «yes» à toutes les questions, permet ainsi l’utilisation non interactive d’fsck.
  • -f   Force la vérification même si le système de fichiers semble propre.
  • -c   Cette option oblige fsck à exécuter le programme badblocks pour trouver les blocs défectueux du système de fichiers. Ils seront alors marqués comme défectueux et ajoutés à l’inode des blocs défectueux.

Après une demi-journée de calculs, tambouilles et autres informatiqueries tous les secteurs défectueux sont désormais marqués, jusqu’à la prochaine fois. En tout cas mon système est reparti à la normale, j’ai put effectué la sauvegarde complète. Il ne me reste plus qu’à trouver un remplaçant, le commander et l’installer. Mais ça c’est une autre paire de manche.

Pour conclure on ne le dira jamais assez : Sauvegarde !

Nextcloud 9, une migration aux petits oignons

Nextcloud 9, une migration aux petits oignons

Suite au départ de Frank Karlitschek, je suis l’actualité de NextCloud, fork annoncé de ownCloud, de très près. Utilisateur quotidien de owncloud les turbulences des dernières semaines dans le projet me concernent directement, quid de mon logiciel favori si l’entreprise périclite ? Mais dans mon fort intérieur je n’étais pas décidé à migrer mon installation dans l’immédiat.

Hélas poussé par ma curiosité d’en savoir plus, j’ai commencé à fouiller internet à la recherche d’informations. Mes trouvailles ont fini par me convaincre :

  • arrêt de l’utilisation d’un contributor license agreement (CLA)
  • un développement ouvert à la communauté à la place d’un développement semi-fermé
  • gestion de certaines fonctionnalités aujourd’hui disponibles uniquement dans la version entreprise d’ownCloud
  • l’article de Dada sur sa migration
  • l’actuel client de synchronisation fonctionne aussi avec nextcloud

Read More Read More

Bloc-Notes : intégrer ownCloud à son Nas

Bloc-Notes : intégrer ownCloud à son Nas

Encore un Bloc-Notes sur l’installation de mon Nas maison. Cette fois il s’agit d’intégrer ownCloud pour se créer un petit cloud perso. Cela me permet d’avoir accès à un tas de choses depuis internet, musique, photos pour soirée diapos avec la famille, partager la dernière photo classe avec les grands-parents, etc.

Installation

Pour l’installation il n’y a rien de plus simple avec les dépôts proposer pour Debian. L’avantage, les mises à jour sont automatiques, toutes les dépendances sont installées d’un seul coup. Il suffit de suivre la marche à suivre sur le site du dépôt.

Et voilà notre owncloud fraîchement installé. Lors du premier démarrage je choisis d’utiliser une base de données Mysql, possédant déjà un serveur MariaDB j’aurai tort de m’en privé. De mon point vu il est plus facile et plus stable de maintenir une BDD Sql qu’une BDD SQlite, mais c’est totalement subjectif.

 Migration

1. La base de Données :

Sur l’ancienne j’exporte la BDD

J’importe le fichier save_cloud.sql sur le nas et je restaure la base. Attention au préalable j’ai créé une base vide appelée owncloud.

2. Les données :

Pour cette partie il ne s’agit que d’un copier-coller bête et méchant. Avant de commencer je monte le répertoire DATA du nouveau owncloud sur l’ancien en NFS.

 Accès depuis internet

Pour l’accès depuis internet j’ai configuré mon reverse proxy (nginx), et le serveur apache du nas. Pour une connexion en SSL j’ai créer un certificat gratuit sur StartSSl.

1.Nginx en reverse proxy

Pour le reverse proxy, j’ai rajouté ses lignes dans le fichier /etc/nginx/site-enabled/reverse

2. Apache serveur web

Lors de la migration je n’ai rencontré aucune difficultés particulières. Je profite à présent des avantages d’un petit cloud personnel couplé à la puissance de stockage d’un Nas.

Bloc-Notes : Mise en veille programmé de disques durs

Bloc-Notes : Mise en veille programmé de disques durs

Petit bloc-notes en relation avec la construction de mon serveur de stockage. Aujourd’hui l’objectif est de mettre en veille les disques-durs de stockage, pas celui du système, en veille lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

Cette mise en veille tout en arrêtant le disque, permet de réduire la consommation électrique de celui-ci et de diminuer légèrement son usure.

En faisant toutefois attention que ses arrêts-démarrages ne se produisent trop souvent, cela aura l’effet inverse et détériorera plus rapidement le disque.

Read More Read More

Mon nouveau Nas apprend la samba

Mon nouveau Nas apprend la samba

Voici la suite de mes travaux sur mon petit serveur dédié au stockage. Après l’installation des partages Linux (NFS), je m’attaque maintenant aux partages windows. Même si je n’utilise pas windows pour mes activités informatiques, mise à part quelques jeux, je trouve utile pour un serveur d’être accessible depuis n’importe quel système notamment lorsque je veux échanger avec des invités qui sont sous windows, de plus cela faisait partie de mon cahier des charges.

De plus cet article me permet de mettre en place mon nouveau thème graphique pour 2015.

Read More Read More

Mon nouveau nas : Partage NFS

Mon nouveau nas : Partage NFS

La nouvelle machine montée avec son système installé, je peux maintenant commencer la configuration du Nas. Je commence donc par le partage de fichiers en NFS, pour les différents PC linux de la maison.

Pour rappel ma configuration se base une Debian 7.7 alias wheezy. C’est parti pour la configuration.

J’avais prévu de monter mes disques données en LVM, mais pour cela il fallait les formater et n’ayant pas de disque en plus pour mettre mes données à part le temps de créer le LVM. Du coup je m’en veux un peu de ne pas avoir anticipé sur ce sujet. Ce n’est que partie remise puisque je compte investir dans d’un 4 TO d’ici l’année prochaine ce sera donc l’occasion de déployer le LVM. Je repars donc sur un système avec deux disques de 1To pour stockage.

Read More Read More