Browsed by
Catégorie : Cloud

Nextcloud s’offre une version à deux chiffres

Nextcloud s’offre une version à deux chiffres

La nouvelle est tombée hier après-midi nextcloud version 10 vient d’être mis à disposition. Cette nouvelle version majeure apporte un lot de nouveautés très appréciables. Mais avant toute chose passons à la mise à jour. De mon côté rien n’a changé je fais toujours les mises à jour à la main, finalement c’est celle qui me correspond le mieux. La procédure est simple et très rapide.

Une petite connexion pour vérifier que tout s’est bien passé et pour un rapide tour du propriétaire de cette version 10.

Tout d’abord, le monitoring, en effet il est toujours plaisant de voir comment se porte notre serveur bien aimé. Et bien c’est chose faite, je retrouve les principales infos sur l’état de santé du serveur. Dans cette section on retrouve les grands classiques :

  • l’utilisation du CPU
  • L’occupation Ram
  • Les utilisateurs connectés

Mais aussi des informations concernant PHP et MariaDB, comme le numéro de version et quelques points de configuration comme « Upload max size » et la taille de la base de données.

monitoring_nextcloud

Nextcloud fournit même de quoi interfacer les données issues du monitoring avec un logiciel de monitoring.

Autre nouveauté, le contrôle d’accès aux fichiers par mots-clefs. Cette fonction permet de réglementer l’accès aux données et donc à certains fichiers. Par exemple il possible de créer des règles pour limiter l’accès en fonction de la provenance géographique des utilisateurs, ou tout simplement de ne donner accès qu’à un certain type de fichier. Je ne compte pas l’utiliser sur mon cloud familial, mais comment passer à côté ? Pour plus d’informations je vous invite à lire cet article en anglais.

Dernier changement qui a attiré mon attention, le theming. Un petit ajout bien sympathique qui permet de modifier la page d’authentification de nextcloud. Moi qui commençais à me lasser des nuages bleus. Presque tout est paramétrable comme le montre ma capture d’écran.

theming_nextcloud1
je remets les pieds sur terre

theming_nextcloud

Voilà pour le rapide tour du propriétaire de nextcloud 10, je me laisse du temps pour approfondir et découvrir le reste de la mise à jour. En tout cas les pt’is gars de chez nextcloud bossent dur afin de respecter leur engagement de fournir une version communautaire complète, merci à eux !

Update app de nextcloud ne fonctionne pas

Update app de nextcloud ne fonctionne pas

Depuis ma migration sur nextcloud plusieurs mises à jour mineurs ont été publiées. Au niveau de mon instance aucune ne m’a été proposée. Sur ownCloud à chaque nouvelle mise à jour un bandeau apparaissait m’avertissant d’une nouvelle version, majeur ou mineur. J’ai commencé à inverstiguer sur le problème, mais en attendant de le résoudre je préfère réaliser les mises à jour manuellement. Petite particularité de mon installation le dossier data est hébergé sur un disque dur dédié 2to de stockage, ce qui simplifie la procédure, en effet celui-ci ne sera pas à déplacer lors de la mise à jour.

Premièrement je récupère la dernière version stable : https://nextcloud.com/install/#instructions-server

Ensuite, je sauvegarde l’ancien répertoire et j’extrais le nouveau.

Il ne reste plus qu’à attribuer les bons droits et migrer ma configuration qui contient le chemin vers le dossier data.

Nous arrivons enfin à la dernière étape, exécuter la mise à jour. Attention celle-ci doit être exécutée avec l’utilisateur web, sous debian il s’agit du compte www-data.

A noter que cette méthode évite de faire la mise à jour via l’interface web dont j’ai parfois subi les instabilités. Une petite connexion pour vérifier que le plan s’est déroulé sans accros et me voilà à jour. Cela me laisse le temps de résoudre le problème avec Update App.

Nextcloud 9, une migration aux petits oignons

Nextcloud 9, une migration aux petits oignons

Suite au départ de Frank Karlitschek, je suis l’actualité de NextCloud, fork annoncé de ownCloud, de très près. Utilisateur quotidien de owncloud les turbulences des dernières semaines dans le projet me concernent directement, quid de mon logiciel favori si l’entreprise périclite ? Mais dans mon fort intérieur je n’étais pas décidé à migrer mon installation dans l’immédiat.

Hélas poussé par ma curiosité d’en savoir plus, j’ai commencé à fouiller internet à la recherche d’informations. Mes trouvailles ont fini par me convaincre :

  • arrêt de l’utilisation d’un contributor license agreement (CLA)
  • un développement ouvert à la communauté à la place d’un développement semi-fermé
  • gestion de certaines fonctionnalités aujourd’hui disponibles uniquement dans la version entreprise d’ownCloud
  • l’article de Dada sur sa migration
  • l’actuel client de synchronisation fonctionne aussi avec nextcloud

Read More Read More

Bloc-Notes: Owncloud 8.0.4 et Apache perd la tête

Bloc-Notes: Owncloud 8.0.4 et Apache perd la tête

Hier soir je décide de mettre à jour mon serveur Nas qui englobe une instance ownCloud. Celui-ci est monté d’une version mineure la 8.0.4. Au moment de redémarrer le serveur web (apache) j’obtiens un joli message d’erreur

 

Cette erreur n’empêche en rien Apache de fonctionner correctement, mais cela ne fait pas propre de laisser traîner une erreur dans les logs.

Read More Read More

Bloc-Notes : intégrer ownCloud à son Nas

Bloc-Notes : intégrer ownCloud à son Nas

Encore un Bloc-Notes sur l’installation de mon Nas maison. Cette fois il s’agit d’intégrer ownCloud pour se créer un petit cloud perso. Cela me permet d’avoir accès à un tas de choses depuis internet, musique, photos pour soirée diapos avec la famille, partager la dernière photo classe avec les grands-parents, etc.

Installation

Pour l’installation il n’y a rien de plus simple avec les dépôts proposer pour Debian. L’avantage, les mises à jour sont automatiques, toutes les dépendances sont installées d’un seul coup. Il suffit de suivre la marche à suivre sur le site du dépôt.

Et voilà notre owncloud fraîchement installé. Lors du premier démarrage je choisis d’utiliser une base de données Mysql, possédant déjà un serveur MariaDB j’aurai tort de m’en privé. De mon point vu il est plus facile et plus stable de maintenir une BDD Sql qu’une BDD SQlite, mais c’est totalement subjectif.

 Migration

1. La base de Données :

Sur l’ancienne j’exporte la BDD

J’importe le fichier save_cloud.sql sur le nas et je restaure la base. Attention au préalable j’ai créé une base vide appelée owncloud.

2. Les données :

Pour cette partie il ne s’agit que d’un copier-coller bête et méchant. Avant de commencer je monte le répertoire DATA du nouveau owncloud sur l’ancien en NFS.

 Accès depuis internet

Pour l’accès depuis internet j’ai configuré mon reverse proxy (nginx), et le serveur apache du nas. Pour une connexion en SSL j’ai créer un certificat gratuit sur StartSSl.

1.Nginx en reverse proxy

Pour le reverse proxy, j’ai rajouté ses lignes dans le fichier /etc/nginx/site-enabled/reverse

2. Apache serveur web

Lors de la migration je n’ai rencontré aucune difficultés particulières. Je profite à présent des avantages d’un petit cloud personnel couplé à la puissance de stockage d’un Nas.

Déplacer le dossier data de owncloud

Déplacer le dossier data de owncloud

Objectif :

Déplacer le dossier data de owncloud vers un autre disque dur plus grand. Le dossier data contient les données de tous les utilisateurs de ownCloud. Y sont présent :

  • les fichiers
  • les agendas
  • les contacts
  • et autres

Mise en place :

En premier il faut arrêter le serveur web.

 Puis il faut installer le nouveau disque dur, le partitionner, le formater et le monter.

Pour l’installer, spécificité de proxmox :

Redémarrage de la VM pour valider l’installation.

Pour le partitionner, j’ai utilisé cfdisk, mais un autre gestionnaire est possible.

Capture d'écran de 2014-09-28 14:33:30Pour le formatage :

Pour le monter :

Afin que le montage soit permanent il faut éditer le fichier /etc/fstab et rajouter la ligne en fin de fichier :

A présent les données peuvent être déplacées :

Cela prendra plus ou moins de temps en fonction de la taille du dossier.

Ensuite mise en place des droits, sans cela les données ne seront pas visible depuis l’interface Web. Il faut donner les droits à l’utilisateur qui gère le service web sur le serveur, sous Debian il s’agit de « www-data ».

Modification de la configuration de ownCloud :

Chercher la ligne « datadirectory » et modifier le champs avec le nouveau chemin.

Pour terminer, démarrage du serveur web :