Citation d’un anonyme reçu par Benjamin Franklin dans une des correspondances, elle date un peu, mais elle est toujours d’actualité, encore plus aujourd’hui.

Celui qui accepte de sacrifier une partie de sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l’une, ni l’autre.