En attendant de pouvoir faire mes propres template pour mes conteneurs openvz, j’utilise le template Debian 6.0 64 bits du site officiel d’openvz. Le souci c’est qu’il n’est pas utilisable directement après l’activation du conteneur.

En effet c’est un conteneur générique, il faut l’adapter à ses besoins et son environnement. Voici quelques modifications que je fais avant d’utiliser un template openvz.

Changer le fuseau horaire, la date et l’heure.

Sur mon serveur hôte j’ajoute l’option pour configurer la date et l’heure  :

vzctl set --capability sys_time:on --save #Je démarre ma machine virtuelle et je m'y connecte vzctl start vzctl enter #Je reconfigure simplement le paquet "tzdata" dpkg-reconfigure tzdata #je choisis le fuseau horaire Europe/Paris

Installer la localisation française.

dpkg-reconfigure locales

Ensuite sélectionner la langue « fr_FR-UTF8 » parmi la liste.

Automatisation.

Pour éviter de refaire les mêmes manipulations pour chaque nouvelle VM, je garde une VM sous le coude déjà configurer que je copie quand j’ai besoin d’une nouvelle VM.

Rien de plus facile sous proxmox, une fois ma VM configurée je fais une sauvegarde et je la restaure au besoin avec l’identifiant de la nouvelle VM. Exemple ma VM de base a pour identifiant 200 et la nouvelle VM possède l’identifiant 201.

sauvegarde de la Vm de base vzdump -dumpdir /mnt/pve/Nas/dump/ #restauration pour créer une nouvelle VM vzrestore /mnt/pve/Nas/dump/vzdump-openvz-200-2011_01_04-00_00_01.tar.gz

Ne pas oublier de modifier son nom, sa configuration IP, dans le fichier conf correspondant à l’identifiant de la vm.

nano /etc/pve/openvz/201.conf #Il suffit de modifier ses lignes HOSTNAME="matrice.olivierdelort.net" #ici le nouveau nom SEARCHDOMAIN="olivierdelort.net" #ici votre nom de domaine NAMESERVER="192.168.00.05" #Ip du serveur de nom IP_ADDRESS="192.168.00.00" #Ip de la VM

Pour ceux qui sont allergique à la ligne de commande, ses modifications peuvent être faites via l’interface web.

Avec ce système je garde toujours une copie de la VM qui me sert de base pour mes futurs serveurs, de plus je la stock sur mon Nas avec les autres sauvegardes, donc pas besoin de la garder en locale sur mon serveur hôte.

Prochaine étape créer mes propres template en fonction de l’utilisation que j’aurais de la VM.