Survivre quelques semaines avec un disque dur fatigué

Survivre quelques semaines avec un disque dur fatigué

Après 10 ans de bons et loyaux services le disque dur système de mon Nas commence à montrer des signes de fatigue. Pour preuves les erreurs smart qu’il m’envoit tous les matins lorsque je prends mon café. J’ai bien conscience qu’il faut le changer mais j’ai d’autres priorités dans l’immédiat, ce qui reporte son remplacement à la fin du mois. Mais depuis hier le système est complètement bloqué en lecture seule. Impossible de faire la moindre mise à jour, ni de modifier ou sauvegarder quelque-chose. Cela me désappointe quelque peu car j’ai besoin de sauvegarder le système pour effectuer son remplacement. Il sent sa fin proche et il fait tout pour contrecarrer mes plans, hein ? on parle bien d’un disque dur là ?

Pour contourner le problème j’ai opté pour une méthode un peu brutale, mais il a bien cherché, je vais marquer les secteurs défectueux de force. Attention ami geek gardes bien en tête que cette solution n’est pas pérenne et qu’il te faudra quand même remplacer le vieux disque par un neuf.

J’ai démarré le Nas sur une clé USB, la mienne contenait systemrescueCD mais n’importe quel live système peut être utilisé. J’ai ensuite lancé la commande suivante pour chacune des partitions incriminées.

Petite explication de texte :

  • -t   Affiche les statistiques temporelles pour fsck. Si cette option est utilisée deux fois, des statistiques supplémentaires seront affichés pour chaque passe.
  • -y  Répond «yes» à toutes les questions, permet ainsi l’utilisation non interactive d’fsck.
  • -f   Force la vérification même si le système de fichiers semble propre.
  • -c   Cette option oblige fsck à exécuter le programme badblocks pour trouver les blocs défectueux du système de fichiers. Ils seront alors marqués comme défectueux et ajoutés à l’inode des blocs défectueux.

Après une demi-journée de calculs, tambouilles et autres informatiqueries tous les secteurs défectueux sont désormais marqués, jusqu’à la prochaine fois. En tout cas mon système est reparti à la normale, j’ai put effectué la sauvegarde complète. Il ne me reste plus qu’à trouver un remplaçant, le commander et l’installer. Mais ça c’est une autre paire de manche.

Pour conclure on ne le dira jamais assez : Sauvegarde !

Sauvegarder et Restaurer MariaDB

Sauvegarder et Restaurer MariaDB

Petit mémo pour sauvegarder en root mes bases de données, avant migration ou modifications majeurs par exemple.

SAUVEGARDER

Sauvegarder toutes les bases de données  :

Sauvegarder une base de données précise :

Sauvegarder plusieurs bases de données :

Sauvegarder une table précise :

Sauvegarder plusieurs tables :

RESTAURER

Restaurer toutes les bases de données :

Restaurer dans une base de données précise :

Nginx : récupérer les IP derrière haproxy

Nginx : récupérer les IP derrière haproxy

Depuis que j’utilise let’s encrypt pour mes certificats la gestion de nginx en reverse proxy devient de plus en plus fastidieuse. Tous mes certificats sont éparpillés sur différents container lxc ce qui m’oblige à réaliser des opérations manuelles à chaque renouvellement. De ce fait impossible d’utiliser un script de renouvellement automatique et cela implique d’autres problèmes. C’est pourquoi j’ai décidé de déployer un vrai reverse proxy avec Haproxy qui m’a été chaudement recommandé par un ami.

Lire la suite Lire la suite