Après un mois et demi de travail j’ai enfin migré mon blog depuis Wordpress vers un site statique généré par hugo. Ce ne fut pas sans mal et il me reste encore pas mal d’articles à migrer. Mais l’essence même du blog est maintenant en ligne. Dans l’ensemble cette migration ne s’est pas faîte dans la douleur et c’est déjà beaucoup.

Pourquoi ?

La raison principale s’appelle Guntenberg malgré mes efforts pour l’adopter et changer mes habitudes d’écritures, je n’ai jamais réellement accroché avec cet éditeur en ligne. Vers la fin je passais plus de temps sur la mise en page et la structuration de mes articles plutôt que sur l’écriture. De ce fait écrire devenait petit à petit une corvée, cela ajouté à d’autres contraintes comme le manque de temps, le manque d’inspiration, et bien d’autres. Déjà que je n’étais pas très prolifique, J’ai fini par écrire de moins en moins. La seconde raison qui m’a poussée vers un site statique est l’usine à gaz qu’est devenu Wordpress et le gaspillage ressources nécessaires pour le faire fonctionner. Sous WP l’espace disque occupé par le blog était de 1,1 Go pour 8 ans d’existence, sous hugo il n’a besoin, actuellement, que de 93 Mo. Trouver un thème que me plaisait, sans version premium, sans mouchards, mis à jour régulièrement devenait une activité à part entière. Idem pour les quelques extensions que j’utilisais. Au niveau ressources il y a aussi tout l’attirail pour faire fonctionner wordpress :

  • Serveur Web : Nginx
  • PHP : Fpm
  • Base de données : Mariadb

Tout ce petit monde avec d’autres services prenait un mal un plaisir à tourmenter mon pauvre et valeureux serveur qui a fêté ses 8 ans lui aussi le mois dernier. Autant de programme à administrer cela prend du temps, de mon temps libre. Si j’avais le temps de le faire dans les années précédentes ce n’est plus cas aujourd’hui. A chaque fois que je me connectais pour écrire, j’étais toujours accaparé par une mise à jour, une opération de maintenance, ou autre. Le modèle Wordpress ne correspondait plus avec mes habitudes quotidiennes. Le site statique n’a besoin que d’un seul programme Nginx dans mon cas dont les mises à jour sont confiées à apt. Le renouvellement des certificats ssl est la seule opération d’administration qui me reste. Exit donc les multiples versions de php à maintenir et la surveillance des bases sql. Pour finir j’avais envie d’essayer autre chose de nouveauté. Je lis beaucoup de blog qui sont développés avec un site statique. Et tous sont unanime, c’est simple, peu chronophage, multiplateforme, rapide à mettre en place. Une chose était sûr le modèle Wordpress ne correspondait plus à mes habitudes de blog.

Comment ?

Mon choix c’est directement porter sur le générateur hugo, parce que j’ai trouvé beaucoup de sources sur ce générateur et c’est le prénom de mon neveu. Ce dernier argument prévalant sur tous les autres :). Sa simplicité, sa documentation, ont finis de me convaincre. Du coup je n’ai pas eu l’envie d’essayer les autres générateurs. J’ai choisi de migrer en deux temps. Premier temps pour faire une migration wordpress -> ghost, et en second temps ghost -> hugo. Il y avait peut-être plus simple mais j’ai choisi d’opérer ainsi. La migration WP -> Ghost m’a permis de convertir mon contenu au format markdown et d’extraire facilement tout le contenu statique y étant rattaché. L’étape Ghost -> hugo me permet de réaliser un tri dans mes articles avec pour projet d’en mettre à jour certains. Je vous assure faire le ménage sur 8 ans d’écriture c’est un vrai casse-tête. Pourquoi mettre cet article au rebut plutôt qu’un autre. Tient celui-là n’est plus à jour mais il peu encore servir. Je prends mon temps petit à petit l’oiseau fait son nid. La gestion du blog s’est considérablement allégée, je peux me concentrer sur ce que je veux d’écrire et non plus sur les autres éléments perturbateurs (mise en page, temps de chargement, visibilité). Avec le markdown pas de mauvaise surprise, si la syntaxe est correctement appliquée. En termes de syntaxe on ne pas dire qu’elle soit compliquée à appréhender. Lorsque j’écrivais sous wordpress il m’arrivait de faire des prévisualisations à chaque paragraphe pour être sûr de ce je faisais. Aujourd’hui créer un nouvel article ne me prend pas plus de temps qu’avant, mais sa mise en œuvre elle s’est vue accélérée.

• Rédaction dans n’importe quel éditeur de texte. • Génération avec hugo. • Mise en ligne avec un « push » sur le dépôt git.

Seule la relecture me prend toujours autant de temps mais cela je n’y peux rien.

Conclusion

Je suis emballé par ce nouveau système de blog. Je ne sais pas si cela m’encouragera à écrire beaucoup plus fréquemment, car je préfère la qualité à la quantité. En tout cas cela donnera lieu à de nouveaux articles sur les quelques bricoles qu’il me reste à configurer, comme la synchro en git et nginx par exemple. Une nouvelle aventure s’ouvre pour le blog et je compte bien la vivre pleinement.