Mes enfants et moi sommes de grand fan du film pixel. Mes enfants parce que les personnages sont très drôles et  cartoonesque, moi parce que je retombe complètement en enfance avec les vieux jeux présents. Il est très amusant de voir prendre vie les jeux sur lesquels je me suis beaucoup amusé et dépensé mon argent de poche sans compter.

Bien évidemment j’ai eu droit aux questions : C’est un vrai jeu pacman ? Et centiped c’était vraiment comme ça ? QUOI ? toi aussi papa tu connais ? Tu sais jouer aux vieux jeux vidéos ? Nous aussi ont veux y jouer ! Je me suis donc décidé de monter une petite plate-forme pour émuler ces jeux, cela tombe bien j’ai un raspberry 1 qui traine à rien faire.

Ni une ni deux j’y installe une raspbian et je m’attelle à l’installation et la configuration de chaque émulateur dont j’ai besoin. Mais dans ma précipitation j’avais oublié que le raspberry possède une architecture ARM et cela limite grandement le choix logiciel, surtout en émulation. Ce fut d’un compliqué pour faire fonctionner tout ce petit monde. Au cours d’une recherche je suis tombé sur cet article qui présente recalbox, distribution linux pour transformer un PI en console de jeux rétro. De l’atari 2600 à la Playsation 2 en passant par la neo-geo et surtout ce qui m’intéresse les vieux jeux d’arcades. Me voilà parti sur le site officiel www.recalbox.com pour en apprendre un peu plus sur la bête. Surprise je tombe sur une page en français et j’apprends que le projet est développé par des Français un peu chauvinisme ça fait pas de mal. Le site est très bien réalisé, la documentation est très complète et à jour, ce qui est très important pour moi. Franchement je dois dire que le temps de préparation et d’installation est ridicule avec le mini how-to disponible en page d’accueil. Il suffit de regrouper le matériel nécessaire et tout ce déroule aussi facilement qu’un copier-coller.

Voici matériel que j’avais sous la main :

  • Raspberry 1 Modele B

  • Carte SD 8 go Sandisk

  • Une manette Thrustmaster – Dual Analog 4

  • Une manette Thrustmaster – firestorm dual power 3

  • Un câble Hdmi – Dvi

  • dongle wifi ourlink fourni par adafruit

Pour installer recalbox j’ai suivi le guide créer sa recalbox.

image
Premier Démarrage
image
Ne pas oublier de changer la langue

A bout que quelques minutes, le PI redémarre et me voilà sous recalbox. Pour l’instant la seule difficulté que j’ai rencontré est au niveau du dongle Wifi. Il est bien reconnu par le PI mais pas par recalbox. Un petit tour sur leur wiki,  m’apprend qu’il y a certains dongle wifi compatibles, je me suis basé sur  la liste fourni pour commander mon nouveau dongle. Tout le reste a fonctionné plug and play et j’avoue que de temps en temps cela fait du bien de ne pas se creuser la tête à chercher le pourquoi du comment. Malgré les faibles performances du PI, les jeux sont parfaitement émulés, tu copies tu colles tes roms et ça marche. Au moment où j’écris ses lignes, j’ai essayé l’émulation Nes, Snes, Neo-Geo, Final Burn, Mega Drive, Master system, Mame, PC engine, Game Boy (version color inclue) sans aucun problème. Recalbox gère aussi les montages réseaux Samba et NFS pas besoin de stocker ses roms directement sur la SD on peut facilement y accéder depuis le NAS de la maison.

Deuxième bonne surprise, la recalbox embarque Kodi 14.2, et cela tombe très bien car je venais juste de commander un PI2 pour un usage  pc de salon. Je vais essayer de combiner les deux pour une utilisation quotidienne. J’aurai donc l’occasion d’en reparler dans l’avenir, j’ai un tas d’idées pour recycler mon PI et qu’il arrête enfin de prendre la poussière. Coïncidence la semaine dernière j’ai eu une longue discussion avec un ami sur l’utilité du Raspberry dans la vie de tous les jours, j’ai enfin trouvé une réponse. Pour finir voici ma scène préférée de Pixel.

https://www.youtube.com/watch?v=7aR15Xk0QyY