Récapitulatif sur l’installation de mastodon avec docker

Récapitulatif sur l’installation de mastodon avec docker

Depuis plusieurs semaines je grappille ici et là des informations sur mastodon, dans le but d’installer ma propre instance. Maintenant que j’ai terminé j’ouvre cet article afin d’y regrouper toutes mes trouvailles.

Voici le fruit des mes recherches.

Installation des dépendances

Installation de Docker-ce

Installation de Docker-compose

Déploiement de l’image

Rien de bien compliquer. Je clone le dépôt git de mastodon dans le dossier /srv

Pour une utilisation en production il faut activer les données persistantes pour postgresql et redis. Il suffit de dé-commenter les lignes volume dans le docker-compose.yml comme suit :

Je copie ensuite le fichier exemple pour la configuration de mastodon.

Je procède ensuite à la compilation de l’image.

L’image est maintenant compilée, passons à la configuration.

Configuration

Tout ce passe dans le fichier .env.production.

Nom de domaine de l’instance et activation de ssl fortement recommandé.

Je définis la langue par défaut.

Configuration du serveur smtp pour l’envoi des courriels admin et  les activation de comptes. J’utilise l’adresse courriel fournit avec mon nom de domaine.

Pour terminer la configuration il faut générer trois clés avec la commande :

Chaque clé sera de cette forme :

Il faut ensuite les lignes suivantes, il faut une clé par ligne.

Activation de l’image docker

Création de la base donnée.

Pré-compilation des fichiers CSS et JS.

Démarrage de l’instance en tant que démon.

L’instance est maintenant prête et fonctionnelle. Pour plus de commodités je place nginx en tant que reverse proxy.

Configuration du reverse proxy Nginx

Avant de lancer nginx il me faut forger le dhparam. Cela peu prendre plusieurs minutes.

Puis générer les certificats avec let’sencrypt et enfin démarrer nginx

Mon instance est disponible ! Rendez-vous à la page d’accueil https://mastoc.fr pour la création de mon compte et lui donner les droits d’administration.

https://mastoc.fr/admin permet d’accéder à l’interface d’administration qui permettra de modérer, de personnaliser la page /about/more, d’accéder à une interface pour Sidekiq/PGSQL.

Pour terminer je rajoute une tâche cron pour gérer les souscriptions PuSH et entre autres d’alléger l’instance.

Le travail est maintenant terminé il n’y a plus qu’a profiter.

Conclusion

Il faut maintenant interagir avec d’autres personnes  pour augmenter le nombre d’instances vues. Et comme dirait l’autre y a plus qu’à tooter !

 

Sources :

https://psychedeli.cat/mastodon/

https://cloud.zaclys.com/Mastodon-config-nginx,p167,528

https://github.com/tootsuite/documentation/blob/master/Running-Mastodon/Docker-Guide.md

https://angristan.fr/installer-instance-mastodon-debian-8/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.