L’avantage de stocker ses données sur un Nas me permet de les mettre à disposition pour tous mes appareils (pc portable, fixe, smartphone, etc …).

Que soit en nfs, via un serveur Owncloud, ou par Upnp, mais le fait de centralisé toutes ses données aux même endroit augmente le risque de tout perdre en cas d’incident.

C’est pourquoi je me suis créé un petit serveur de sauvegarde avec une Debian sous rsync.

Rsync (remote synchronisation) permet la synchronisation de fichiers. Cette synchronisation et unidirectionnelle, c’est-à-dire uniquement de la source vers la destination et ceci de façon incrémentielle. C’est pour cela qu’il est souvent utilisé comme logiciel de sauvegarde. J’ai fait ce choix car mon Nas synology me permet d’utiliser rsync pour mes sauvegardes.

Pour Installer rsync sous debian :

apt-get install rsync

Une fois l’installation terminé un peu de configuration est à réaliser. Il faut éditer le fichier /etc/default/rsyncpour dé-commenter la ligne* RSYNC_ENABLE=yes.***

******Maintenant rsync activé pour recevoir mes sauvegardes, il faut configurer le partage réseau pour stocker mes données sauvegardées.

Tout ce passe dans le fichier*** /etc/rsycnd.conf.*** Dans mon cas le fichier n’existait pas je l’ai donc créé.

nano /etc/rsyncd.conf uid = rsync gid = rsync # rsync sera lancé avec l'utilisateur rsync. [nom_du_partage] #configuration du partage de sauvegarde path = /chemin/du/repertoirede/sauvegarde #j'ai choisit de le mettre dans /home comment = Sauvegarde depuis le nas read only = false #partage en lecture seule ou non

Création de l’utilisateur et du groupe rsync pour démarrer le démon.

useradd rsync passwd rsync groupadd rsync usermod -G -a rsync rsync

Attribution des droits au dossier de sauvegarde pour l’utilisateur rsync :

chown -R rsync:rsync /chemin/du/repertoirede/sauvegarde chmod -R 775 /chemin/du/repertoirede/sauvegarde

Pour terminer redémarrage de rsync :

/etc/init.d/rsync restart

Voilà le serveur est prêt pour recevoir les sauvegardes depuis mon Nas.